Issus des travaux d’Alexander Fleming sur la pénicilline, les antibiotiques ont connu leurs premières utilisations lors de la Seconde Guerre mondiale au profit des soldats américains. Ce n’est que lors des années 1960 que les éleveurs s’intéressent aux effets bénéfiques des antibiotiques sur leurs troupeaux. Détrompez-vous, dès lors, l’usage d’antibiotique n’était pas voué à améliorer la santé des animaux, mais bien d’optimiser leur digestion. En faisant leur usage, les éleveurs constatent des résultats impressionnants: le poids des animaux croit de 5% par jour!

Une diète hyper productive non adaptée à l’estomac d’un herbivore

Les antibiotiques sont d’autant plus importants dans l’agriculture conventionnelle de nos jours puisque l’alimentation des animaux a grandement changé depuis les années 1960. Aujourd’hui, farines animales et grains de maïs composent essentiellement la nutrition des animaux d’élevages. Ces farines et grains permettent d’accroitre le rendement en viande des animaux et ainsi d’accroître leur production. Cependant, pour les bovins (herbivore), ce mode d’alimentation granivore est loin d’être adapté. L’estomac du boeuf n’est pas adapté pour digérer de tels aliments. Ainsi, les bovins souffrent de ballottements et diarrhées. Les antibiotiques aident donc à la digestion des boeufs pour enrayer ces effets indésirables.

Renforcement des bactéries

Vu leur importance pour accroître la productivité de l’élevage, les antibiotiques sont utilisés en grande quantité. Cependant, utilisée en quantité trop importante, la puissance des antibiotiques est diminuée et permet aux bactéries de se renforcir et de les contrer. C’est pour cette raison que l’agriculture conventionnelle remet en question leur utilisation.

Du côté de l’agriculture biologique

L’agriculture biologique interdit leurs utilisations depuis ses tout débuts puisqu’ils sont futiles dans cette idéologie. Il est inutile de les utiliser puisque l’agriculteur biologique respecte le bien-être de ses animaux et respecte leur mode d’alimentation. Un ruminant mange de l’herbe, son estomac est fait en conséquence donc pourquoi lui donner des farines et du grain pour ensuite utiliser des antibiotiques pour qu’ils puissent les digérer…

DINDE DE NOEL

à nouveau disponible le
18 décembre

Vous pouvez commander la votre en réservant une date après le 18 décembre.
Commandez en ligne
close-link

Ne manquez pas la chance de réaliser des économies sur notre boutique en ligne.

Inscrivez-vous à notre infolettre et vous recevrez nos promotions, concours et nouvelles de la ferme!

Merci pour votre inscription

Pin It on Pinterest

Share This